Sixième station

Une femme pieuse essuie la face de Jésus-Christ

Adoramus te, Christe, et benedicimus tibi.
Nous vous adorons, ô Jésus, et nous vous bénissons !
Quia per sanctam Crucem tuam redimisti mundum.
Parce que vous avez racheté le monde par votre sainte Croix.

Considérons l’action héroïque de cette sainte femme qui s’avance à travers la foule des soldats pour voir son divin Maître. Elle l’aperçoit tout couvert de crachats, de poussière, de sueur et de sang. Un tel spectacle attendrit son âme jusqu’aux larmes ; et son amour la mettant au-dessus de toute crainte, elle s’approche de Jésus, essuie ce visage défiguré, cette auguste face qui ravit tous les Saints, devant laquelle les Anges se couvrent de leurs ailes, ne pouvant en soutenir l’éclat.

Ô Jésus, le plus beau des enfants des hommes ! en quel état vous a réduit votre amour pour nous ! Non, jamais vous n’avez été plus digne de nos adorations et de nos hommages. Nous vous adorons donc ; et prosternés devant votre divine Majesté, nous vous supplions d’oublier toutes nos offenses et de rendre à notre âme son ancienne beauté, qu’elle a perdue par le péché.

Pater noster, etc.
Notre Père, qui êtes au cieux, etc.
Ave, Maria, etc.
Je vous salue, Marie, etc.
Gloria Patri, etc.
Gloire au Père, etc.
Miserere nostri, Domine
Ayez pitié de nous, Seigneur.
Miserere nostri
Ayez pitié de nous.
Fidelium animae per misericordiam Dei requiescant in pace.
Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.
Amen.
Ainsi soit-il.

Station suivante